lundi 28 juillet 2014

Rage against Rocamadour


gérardlapinmartel


Une semaine au pays du foie gras avec une bande de dingos du dessins, affolés du carnet, mangeurs de courbes, gratteurs de papier, terroristes de l'aquarelle, agités de la ligne d'horizon, certains Belges de surcroît, ça fait mal au poignet!
 J'ai nommé l'irremplaçable Bambi, l'insatiable Gérard, l'imprévisible Antoine, le Lapin et ses Lapinettes, le rotulien Vincent Desplanche et sa chérie ( qui gribouille aussi), la médiumnique Cat Gout (sisi, elle parle aux chiens!)



Ce fut l'occasion de gratter quelques pages au pays où les brebis portent des lunettes, (en sachant qu'il y a de la réserve pour plusieurs années encore, miladiou, préparez le ratafia, on reviendra!)
Un premier dessin de cloître à Carennac pour moi (qui m'a valu une aspirine), de la vieille pierre à foison, des mamies au marché, ma deudeuche, des bièrrres Belches , du panorama à la "mon amour est parti ", de la vieille bagnole aussi...
Sur fond d'ukulélé.

Ah, vacances...



I spent one week in Quercy ( southwest of France, the  region specialized in "foie gras"^^) with fellow urbansketchers Lapin, Gérard and Antoine Michel, Cat Gout, Vincent Desplanches, Fabien Denoël..
Many things to sketch here!

Détails:(click to enlarge)


lapin martelgérardmartel

mercredi 23 juillet 2014

Test de l'encre Carbon Sépia.

J'avais déjà fait un petit post sur ma plume fétiche : le Platinum Carbon pen,(lire ici) dont la largeur de traits (au pluriel car elle varie selon qu'on appuie plus ou moins ou en le retournant), la légèreté, la prise en main, bref tout me convient à merveille pour dessiner.
J'ai surtout été séduit par le séchage très rapide de l'encre et la possibilité s'aquareller rapidement et sans bavure.

I had already done a little post about the Platinum Carbon pen (read here), wich offers a width of lines (plural because it varies depending on the pressure you make or using it returned), lightness, a good grip.. In fact, everything suits me perfectly to draw with this object.
I was particularly impressed by the quick drying ink and the ability to quickly put watercolor after drawing.

my very fisrt sketch with the sepia ink (20mn)

Et après des années de pages noircies avec la Carbon ink noire, je me suis offert, ô folie, un flacon d'encre sépia dans une nouvelle plume, et j'avoue être séduit .
La possibilité d'aquareller est la même qu'avec l'encre noire, mais l'encre est moins intense et offre plus de douceur au trait et du coup une ambiance complètement différente.
Et allez savoir pourquoi, avec cette couleur là, je dessine plus vite... étonnant, non?

And after years of  pages blackened with black Carbon ink, I offered myself, ô madness, a sepia ink bottle with a new pen, and I confess being seduced. 
The possibility of  using watercolor with the sepia color is the same as black ink, but the ink is less intense and offers more gentle line and  a completely different atmosphere. 
And for some reasons I can't explain, with this color, I draw faster ... amazing, right?


Another quick one in Lot, France

vendredi 18 juillet 2014

Porte Martelaise

 ..lCelle de la Maison Grise, un des seuls coins d'ombre hier après-midi. 
A rare place under the shadow yesterday in Martel. ("La maison grise")


Et comme il y avait un petit coin frais ici, j'ai fait celui ci avant d'aller boire une bière. 
And i drew quickly this one before having a fresh beer. 



mercredi 16 juillet 2014

Dans les grottes de Rocamadour

Sketching with Lapin, Gérard  and Antoine Michel. In Rocamadour, France. 





jeudi 10 juillet 2014

Quelques vues d'ici...

..qui sont, entre autres, à l'expo de l'hôtel du Département à Clermont cet été.





dimanche 6 juillet 2014

Une verte douceur (comme dirait Edmond)

"Ecoutez, c'est le val, la lande, la forêt,
Le petit pâtre brun sous son rouge béret,
C'est la verte douceur des soirs sur la Dordogne,
Ecoutez les Gascons : c'est toute la Gascogne !"

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac

A little tribute to Edmond Rostand, the author of the famous "Cyrano de Bergerac", and his evocation of the green evenings on the riverside of the Dordogne"
(clic to enlarge pictures)





mercredi 2 juillet 2014

Histoire sans paroles

Le produit d'un après-midi de déambulations graphiques.
J'ai fait ça avec un peu de temps, du café et du soleil.
Spéciale dédicace à l'ami Emdé, dont les feutres noirs et les petits cadres qui m'ont bien inspiré, quand j'ai feuilleté ses carnets l'autre matin, place du Pouffre à Sète.